top of page

Natalie Urwyler gagne son procès pour discrimination contre l'Hôpital universitaire de Berne

La cofondatrice de strukturelle, Natalie Urwyler, a travaillé pendant plus de dix ans à l'Inselspital de Berne. Elle est médecin anesthésiste et urgentiste et a poursuivi une carrière académique à l'hôpital universitaire de Berne. Elle a été victime de discrimination de la part de son employeur et a été licenciée en 2014, peu après être devenue mère. Elle n'a pas accepté la discrimination et le licenciement et s'est défendue en justice.

 

Le 17 novembre 2017 déjà, le tribunal régional de Berne-Mittelland a constaté un congé de représailles discriminatoire. L'Inselspital a fait appel de cette décision auprès de la Cour suprême du canton de Berne. Le 02 juillet 2018, la Cour suprême a confirmé le congé de représailles constaté par le tribunal régional et le jugement est devenu exécutoire.

 

Au surplus, le 26 janvier 2024, le tribunal régional de Berne-Mittelland constate une discrimination liée au genre. Le jugement n'est pas encore définitif, l'Inselspital peut là aussi faire appel auprès de la Cour suprême. En raison de la discrimination en matière de promotion constatée par le tribunal, Natalie Urwyler s'est vue refuser diverses augmentations de salaire, ce qui a entraîné un préjudice financier considérable ainsi qu'une perte de rente importante.


«Je ne suis pas un cas isolé, j'ai vu au cours de ma carrière de très nombreuses femmes hautement qualifiées, parfaitement formées, motivées et qui ont tout simplement été stopées. Seules quelques-unes se sont défendues juridiquement, car c'est un chemin coûteux et semé d'embûches» Natalie Urwyler

Lors de la conférence de presse du 31 janvier 2024, Zita Küng, cofondatrice de strukturelle, experte en matière d'égalité et conseillère, et Yvonne Schärli, ancienne présidente de la Commission fédérale pour les questions féminines, étaient présentes en tant qu'expertes.

Les deux femmes ont souligné que les femmes n'accèdent guère à des postes de direction en raison de la discrimination et sont donc massivement désavantagées sur le plan financier.

 

Natalie Urwyler a reçu le Prix Courage du Beobachter en 2018 et le Prix Doron en 2023 pour son engagement.

 

Le long chemin semé d'embûches qu'emprunte Natalie Urwyler doit donner du courage à toutes les femmes pour se défendre contre les injustices. Le présent jugement, qui constate une discrimination à la promotion, est le premier dans l'histoire de la Suisse. Il montre que les femmes peuvent se défendre avec succès. strukturelle est convaincue que ce jugement a un effet de signal important pour les employeurs. Il faut espérer que la plupart des cas pourront être résolus extrajudiciairement dans le cadre d'un dialogue constructif.

Natalie Urwyler n'est pas un cas isolé ! L'association strukturelle s'engage pour l'égalité des chances et l'équité et s'est fixée pour objectifs d'apporter son soutien dans des cas comme celui-ci.


Plus d'informations:


Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page